Baromètre e-commerce des petites entreprises 2014 + Infographie



Baromètre e-Commerce des Petites Entreprises 2014, de PriceMinister-Rakuten & La Poste, réalisé par OpinionWay : Montée en puissance d’Internet pour développer les ventes en France et à l’étranger.

PriceMinister-Rakuten et le Groupe La Poste publient  la cinquième édition de leur « Baromètre e-Commerce des Petites Entreprises », réalisé par OpinionWay* auprès d’un échantillon de petites et moyennes entreprises. L’objectif de ce baromètre est de mesurer l’évolution des pratiques commerciales des entreprises en « commerce » et « industrie de biens de consommation » de moins de 50 salariés en matière d’Internet et de e-commerce.

Retrouvez la suite du communiqué de presse sous l’infographie.

Infographie barometre petite entreprises et internet 2014 PriceMinister

Vous souhaitez intégrer l’infographie baromètre des petites entreprises 2014 sur votre site ou blog? Il suffit de copier-coller le code ci-dessous !

<a href="http://www.priceminister.com/blog/barometre-e-commerce-des-petites-entreprises-2014-12622"><img src="http://www.priceminister.com//blog/wp-content/uploads/2014/12/barometre2014v2.jpg"
alt="Infographie e-commerce des petites entreprises 2014 PriceMinister" /></a><br /><a href="http://www.priceminister.com/blog/barometre-e-commerce-des-petites-entreprises-2014-12622">Infographie e-commerce des petites entreprises 2014 </a> par <a href="http://www.priceminister.com">PriceMinister - Rakuten</a>

Le nombre de PME commerciales françaises actives sur Internet augmente, et leur satisfaction aussi :

  • La majorité des PME en industrie et biens de consommation et en commerce sont présentes en ligne (58%), le plus souvent via un site vitrine (38%) ou un réseau social (27%).
  • Plus de la moitié des PME des secteurs commerce et industrie des biens de consommation sont présentes en ligne (58%).
  • La présence en ligne passe d’abord par les sites vitrines (38%), les réseaux sociaux (27%), les sites marchands (14%) et enfin par les places de marché (8%).
  • 71% des PME des secteurs commerce et industrie des biens de consommation sont satisfaites du ROI lié à leur présence en ligne, que ce soit en termes de notoriété, d’image ou de contenu.
  • 37% des  entreprises équipées  en site marchand ou place de marché ont vu leur chiffre d’affaires lié à leur activité augmenter par rapport à 2013.
  • 53% de toutes les PME interrogées affirment que « un site marchand c’est rentable ».

La présence des PME commerciales françaises sur Internet se professionnalise

  • De plus en plus les PME « sites marchands » font appel à des prestataires spécialisés pour les aider (42%, soit 12 points de plus par rapport à 2010), au détriment des indépendants ou des connaissances proches (24%, -13 points vs 2010).
  • 15% des petites entreprises dotées d’un site marchant envisagent de recruter pour leurs ventes sur Internet.
  • 68% d’entre elles pensent que les nouveaux comportements des consommateurs obligent les entreprises à inclure la vente en ligne dans leur business model.
  • Elles choisissent à 45% un développement sur mesure, puis une solution e-commerce clé en mains (25%) et une solution Open Source (24%).
  • Près des ¾ de ces PME recourent à l’enrichissement du contenu de leur site par des photos et des vidéos pour montrer les produits (73%, +9pts). Elles optent aussi pour le référencement naturel (50%) et les avis et commentaires des visiteurs (31%).
  • 85 % des dirigeants de ces PME pensent que les commentaires ont un impact sur la réputation et les revenus de leur entreprise.
  • 44% des PME commerciales présentes sur les réseaux sociaux le sont pour communiquer/être visibles, 18% pour générer des visites vers leur boutique physique, et 17% pour créer du lien avec leurs clients et prospects.

Ventes en ligne et expédition : toujours plus de flexibilité dans les solutions de livraison pour optimiser le chiffre d’affaires en ligne…

  • 61% des PME e-commerçantes offrent à leurs clients du choix en matière de livraison, soit en proposant une livraison à domicile ou hors-domicile, soit en proposant un choix de délai.

Elles sont 78% à penser que le délai attendu entre la commande et la livraison doit être inférieur à 3 jours.

  • La Poste, principalement avec Colissimo, est le partenaire privilégié de livraison des PME e-commerçantes en France (pour 70% des PME) comme à l’international (pour 75% des PME).
  • D’ailleurs, La Poste affiche la meilleure image en termes de qualité de service, dépassant l’ensemble des opérateurs de livraison express du marché.

Les principales motivations : augmenter les ventes, élargir son offre et vendre à l’international

  • 49% des entreprises équipées en site marchand (leur propre site ou une place de marché)  font plus de 10% de leur chiffre d’affaires par ce canal (vs 43% en 2013). A noter : 7% d’entre elles réalisent 100% de leur CA sur Internet.
  • La grande majorité des PME considère qu’un site marchand permet de toucher de nouveaux clients (81%) et de vendre à l’international (70%).
  • Plus spécifiquement, vendre sur une place de marché :
  • permet de conquérir de nouveaux clients pour 63%
  • est la meilleure solution pour être présent à l’international pour 62%
  • est la meilleure solution pour augmenter ses ventes pour 44%
  • Un tiers des PME qui vendent sur Internet a fait des ventes à l’étranger (37%), une proportion en nette progression (+11 points).
  • Les réseaux sociaux sont peu utilisés pour le développement commercial en ligne. Seulement 15% des PME dotées d’un site marchand l’ont créé pour connaitre et fidéliser leurs clients, un chiffre en baisse de 22 points. C’est pourtant une des préoccupations générales de tous les sites Internet « matures » aujourd’hui.
  • Seulement 6% des PME commerciales présentes sur les réseaux sociaux le sont pour fidéliser leurs clients, autant dire pas du tout.

… et profiter des belles perspectives du multicanal

  • 75% considèrent que la vente en ligne et en boutique physique sont complémentaires pour une entreprise.
  • 59% de ces PME estiment qu’un site marchand permet d’augmenter le trafic en magasin.
  • 49% des PME équipées d’un site Internet, utilisent les réseaux sociaux pour générer des visites vers leur boutique physique et 33% vers leur site marchand ou vitrine.

Même si des freins subsistent toujours…

Les freins majeurs des PME à la mise en place d’un site marchand concernent :

  • l’impression de ne pas en avoir l’utilité, mais ce frein est en forte décroissance  (69%, vs 37% en 2013),
  • le manque de temps pour s’en occuper (21% vs 24% en 2013),
  • le coût perçu, lié à la logistique (23%) et au développement, la maintenance du site (24%),
  • la difficulté de rendre la boutique visible sur Internet (22%).

A noter que la difficulté d’être visible sur Internet devient encore plus importante une fois le site marchand en place, alors que les coûts liés à la logistique sont souvent surestimés avant la création d’un site.

Les perspectives d’activité en ligne pour ces petites entreprises sont florissantes !

  • Les trois quarts des PME en commerce et industrie ont l’intention de maintenir, voire d’augmenter leurs investissements dans la présence en ligne de leur entreprise (76%).
  • Parmi ces PME qui vendent en ligne, 37% ont vu leurs revenus augmenter par rapport à l’année dernière.
  • 15% des entreprises équipées en site marchand envisagent de recruter pour leurs ventes sur Internet.
  • Le développement du commerce sur Internet apparait certes pour ces PME comme une opportunité pour son potentiel en termes de conquête client (pour 28%), ou alors comme une opportunité et une menace (pour 18%), ou juste une menace (pour 17%) notamment en termes de concurrence. Mais pour 37% ce n’est ni une opportunité ni une menace à moyen terme.
  • Au final pour 2014, 3 entreprises sur 4 (76%) ont l’intention de maintenir, voire augmenter leurs investissements pour développer leur présence sur Internet.

Certaines PME commerciales investissent dans leur présence sur smartphone

Certaines PME sont prêtes à investir dans la présence sur smartphone pour …

  • être géo localisables avec un smartphone (52%),
  • disposer d’un site optimisé pour smartphone (38%),
  • disposer d’une application smartphone dédiée (27%).

« Cette étude montre que les petites entreprises ont bien compris l’intérêt de miser sur leur développement Internet pour conquérir de nouveaux clients. Pour permettre aux petites entreprises d’avoir de la visibilité sur Internet, PriceMinister-Rakuten propose à celles-ci d’ouvrir une SuperBoutique, leur faisant  bénéficier du potentiel du sa marketplace et de son audience » précise Olivier Mathiot, Président Cofondateur de PriceMinister-Rakuten. « Mais les quelques freins qui restent, comme le doute sur l’utilité et le manque de temps, empêchent encore de nombreuses PME de développer leur business et de s’internationaliser, il reste encore du chemin à parcourir sur ces points  ».

« Avec sa très grande présence territoriale et son offre Colissimo, La Poste accompagne toujours la croissance des e-marchands en développant des solutions de livraison adaptées aux petites entreprises comme aux grandes » commente Emmanuelle Ligouzat, Directrice des Etudes de La Poste-Colissimo.

Retrouvez également les éditions précédentes du baromètre sur notre blog : 2013
2012 2011 2010

Cette entrée a été publiée dans Actualité, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>