L’économie du partage – Une infographie PriceMinister-Rakuten

Retrouvez nos commentaires sous l’infographie.

économie du partage - infographie PriceMinister

8ème édition du Baromètre du CtoC PriceMinister-Rakuten & La Poste,
réalisé par OpinionWay

En 2013, face à la crise, le CtoC, précurseur de « l’économie collaborative » ou « sharing economy » ? Le CtoC (commerce entre particuliers) se porte bien en 2013, et trouve un
nouveau souffle avec la « sharing economy », économie du partage ou économie collaborative, qui croît très rapidement grâce aux tiers de confiance
sur Internet fixe et mobile.

Le CtoC en 2013

Internet domine l’achat-vente entre particuliers.

  • 89% des internautes considèrent Internet comme un des deux moyens les plus efficaces pour vendre et acheter entre particuliers. Loin derrière on trouve les brocantes et vide-greniers avec 47%.
  • Surtout pour vendre : 79% des internautes ayant vendu au moins un produit au cours des 12 derniers mois, l’ont fait sur Internet (78% en 2012)…
  • contre 75% pour l’achat d’au moins un produit sur les 12 derniers mois (77% en 2012)
  • Les livres et les vêtements restent en tête des produits les plus vendus et achetés sur Internet. Les meubles font leur apparition dans le Top 3 des achats entre particuliers 2013 (*) :

Les 3 plus achetés sur le Web :
- Livres : 48% (43% en 2012)
- Vêtements : 41% (40% en 2012)
- Meubles : 24 % (apparaissent en 2013)

Les 3 plus vendus sur le Web :
- Livres : 38% (34% en 2012)
- Vêtements : 39 % (32% en 2012)
- Meubles : 28% (23% en 2012)

(*) Achat ou vente sur Internet d’un produit de cette catégorie à un particulier au cours des 12 derniers mois.

Les usages du CtoC s’intensifient, portés par les jeunes et par la vente.

  • Le CtoC est pratiqué par plus de 7 internautes sur 10 (72%), mais les seniors vendent moins (31% contre 31 en 2012).
  • 80% des acheteurs/ vendeurs sur le Web le font au moins 2 fois par an (76% à l’achat et 83% à la vente). Ils étaient 65% lors de la première version de ce Baromètre en 2006 !
  • 29% des acheteurs de produits sur Internet en achètent au moins une fois par mois (14% plusieurs fois, 15% une fois par mois)
  • 31% des vendeurs de produits sur Internet en vendent au moins une fois par mois (16% plusieurs fois, 15% une fois par mois)
  • Pour 98% des internautes l’achat/vente entre internautes va se développer à l’avenir,(dont 75% rien que chez les 15-24 ans).

Les freins nettement compensés par des leviers puissants.

  • Les principaux freins :

o La peur de se faire avoir est le 1er frein au développement du CtoC pour 76% des sondés
o Puis vient le manque de garanties : pour 55%
o Et l’impossibilité de voir le produit avant de l’acheter pour 47%, un frein qui gêne 54 %
des seniors
o Les frais de port sont de moins en moins un problème, pour 40% des sondés.

  • Les principaux leviers :

o Le principal est la réduction du gaspillage et le recyclage pour 55% des sondés, avec
un pic à 62% pour les seniors
o Les économies : avec un prix inférieur à l’achat, pour 45% (56% pour les 15-24 ans)
o Ça permet de faire de la place chez soi pour 38% (40% pour les 15-24 ans)
o Étonnamment, le gain obtenu en revendant ses produits ne compte que pour 30% des
personnes interrogées, alors que le budget des Français souffre.

  • Le mobile au service du CtoC : 14% des internautes ont déjà acheté un produit/service via leur téléphone mobile, une pratique qui s’accroît, enregistrant +5 points. En revanche seuls 6% ont déjà vendu un produit/service, mais en croissance de 2 points.

Zoom sur l’économie du partage, ou économie collaborative

Du lien social et de l’humain

Cette économie du partage est bien perçue par les internautes : elle est un vecteur de lien social (pour 88% des sondés), un moyen de remettre l’humain au coeur de l’économie (86%) et révolutionne notre façon de consommer (82%). 85% pensent qu’elle existe depuis longtemps mais qu’Internet lui a donné un nouveau souffle et seulement 16% pensent qu’elle est ringarde.
L’économie du partage s’est rapidement répandue parmi les Français qui sont confiants sur son développement futur.
Pour les échanges marchands : (Il s’agit là de services proposés à d’autres particuliers toujours contre rémunération.)

  • 41% des Français internautes achètent et/ou vendent au moins un produit/un service
  • 31% achètent au moins un produit/un service. Parmi les non utilisateurs 40% envisagent d’utiliser au moins un service et 1/5 (22%) n’ont aucun besoin.
  • 27% vendent au moins un produit/un service.

Pour le troc (échanges non marchands) :

  • 23% pratiquent le troc de biens ou de services.

Coté Achat : Le covoiturage est le 1er service utilisé par les internautes : 24% y ont recours, suivi par l’achat de cours de soutien scolaire à des particuliers (20%) et les services d’entretien de la maison (ménage repassage) à des particuliers (18%). Des utilisateurs qui ont majoritairement fait des études supérieures, avec une proportion de jeunes et de CSP A plus élevée que la population internaute. 57% des utilisateurs ont fait des études supérieures, un constat significativement supérieur à la population d’internautes (49%).

Coté Vente : Le covoiturage est également 1er service proposé par les internautes (19%), suivi de près par la vente de compétences, cours de soutien scolaire (17%) et bricolage (9%). La vente de services à domicile (faire des courses et livraisons pour des particuliers) est également envisagée par 45% des concernés alors que pour l’instant ils sont 7% à le faire.
Plus de 8 Français internautes sur 10 pensent que l’économie de partage va se développer, pour toutes les catégories !
Les raisons de participation à l’économie du partage : l’argent, surtout pour les jeunes, et la solidarité, surtout pour les séniors.
L’argent est la 1ère motivation pour les acheteurs comme pour les vendeurs, surtout pour les jeunes, alors que pour les vendeurs, le partage la solidarité et les rencontres de nouvelles personnes sont particulièrement recherchés par les seniors.

  • Du côté des acheteurs :

o Faire des économies pour 53% des sondés (surtout chez les 15-24 ans : 62%)
o Eviter de posséder un produit qu’ils n’utiliseraient pas tous les jours : 38% (plus chez les séniors avec 49%)
o Consommer différemment : 27%

  • Du côté des vendeurs :

o Ça permet de gagner de l’argent : 60% (avec un pic de 77% chez les 15-24 ans, contre 37% chez les seniors)
o Ça permet de faire profiter de son bien à d’autres : 31% (43% pour les séniors),
o Ça permet de rentabiliser un bien dont on n’a pas besoin tout le temps : 27%
o Ça renforce la solidarité, la confiance dans la société : 24% (31% chez les séniors)
o Ça permet de rencontrer de nouvelles personnes : 22% (31% pour les séniors)
Mais le développement de l’économie partagée est freiné par un manque de garanties et de confiance…

  • 69% des internautes n’achètent encore aucun service pour le moment, mais 40% envisagent d’acheter au moins un service
  • 73% des internautes ne vendent encore aucun service mais 44% envisagent de vendre au moins un service

Les freins évoqués par les réfractaires à l’économie du partage sont liés à un manque de confiance ou au manque de services à proposer :

  • Les freins à l’achat : le manque de fiabilité sur la qualité des services (45%), pas sûr que ce soit plus intéressant financièrement (31%, dont 40% chez les 15-24 ans), pas certain d’avoir la possibilité d’un recours en cas de problème : 30%
  • Les freins à la vente : la volonté d’être le seul utilisateur de ce bien (40%), la peur de prendre un risque pour le bien (27%), … ou pour soi-même (24%, donc 32% pour les 15-24 ans).
  • Les freins liés au troc : L’absence de bien/ service à échanger est la raison avancée par près de la moitié des réfractaires (48%), suivie par un doute sur la qualité de ce qui sera offert en contrepartie, à 38%, et pour le risque encouru, on ne sait jamais sur qui on tombe, à 30%.

Qui explicitent la très forte croissance des nouveaux tiers de confiance
Plus de ¾ des internautes (77%) estiment qu’un médiateur est nécessaire dans l’économie du partage, comme un site internet qui met en relation les particuliers entre eux. Ce médiateur apporterait :

  • des garanties sur le paiement, la médiation financière,
  • des garanties sur la qualité du service proposé par des particuliers

Retrouvez la présentation du baromètre du CtoC ici:

Baromètre du CtoC 2013 – PriceMinister – La Poste : focus sur la #sharingeconomy from PriceMinister
Cette entrée a été publiée dans Actualité. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à L’économie du partage – Une infographie PriceMinister-Rakuten

  1. BONSOIR,
    En difficultés pécuniaire j’aimerais VENDRE beaucoup de choses.
    POUVEZ-VOUS M’aider ? Merci
    AMICALEMENT Régine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>