Une page se tourne dans l’histoire de PriceMinister



Quatre ans après l’acquisition de PriceMinister par Rakuten, Pierre Kosciusko-Morizet annonce qu’il ne sera désormais plus impliqué dans la partie opérationnelle de la société en tant que Président de PriceMinister et COO de Rakuten Europe. Olivier Mathiot, actuellement Directeur du Marketing et de la Communication, sera promu Président de PriceMinister.


Estimant que la transition du business model et l’intégration dans le groupe Rakuten sont achevés, Pierre Kosciusko-Morizet va devenir directeur non-exécutif pour PriceMinister et conseiller auprès de Rakuten Europe, se concentrant sur la stratégie de développement et les opportunités de croissance. De plus, Pierre Krings, actuellement Directeur Général de PriceMinister, quitte la société.

Pierre Kosciusko-Morizet déclare : « C’est émotionnellement intense pour moi de quitter la société que j’ai cofondée il y a 13 ans et qui désormais occupe une position de leader sur le marché du e-commerce Français. Mais j’ai toute confiance en son avenir au sein du Groupe Rakuten ».

Il ajoute : « 4 ans après que PriceMinister a rejoint le Groupe Rakuten, nous pouvons être fiers de ce que nous avons accompli concernant les trois priorités stratégiques que nous avions fixées lors de l’acquisition :

  • Sur la croissance : avec une augmentation de plus de 300% du volume d’affaires de nos marchands, et une croissance en 2014 que nous prévoyons bien au-dessus de la moyenne française (40% pour PriceMinister contre 10% pour le e-commerce).
  • Sur la transformation du business model : avec notre part de volumes d’affaires provenant de marchands professionnels qui a augmenté de 30% à plus de 70% du total, ainsi que le développement d’une offre logistique performante grâce à l’acquisition d’ADS, un des leaders français en logistique e-commerce.
  • Sur l’expansion géographique : avec des places de marchés déjà présentes en France, Allemagne, Angleterre, Espagne et Autriche, soit par des lancements en propre, soit par des acquisitions.

Je suis certain qu’Olivier Mathiot sera capable de diriger PriceMinister tout au long de sa prochaine phase de croissance. Je souhaiterais également dire combien je suis reconnaissant envers l’équipe de PriceMinister. Ils ont accompli et continueront à accomplir un travail incroyable. Les opportunités à venir, qu’elles soient mobiles, logistiques ou digitales, sont nombreuses et fascinantes. »

Olivier Mathiot commente : « C’est une page très importante et symbolique qui se tourne aujourd’hui dans l’histoire de PriceMinister. Je me souviens de cette année 2001 où nous avons fondé la place de marché, Pierre est resté CEO tout au long de ces treize années. Nous avons accompli tellement ensemble avec Pierre, Pierre (Krings, COO), Justin (Ziegler, CTO), et Philippe (Favrot, CFO). Je souhaite continuer cela dans Rakuten en maintenant toujours le même niveau d’ambition et de croissance ! ».

Cette entrée a été publiée dans Espace Presse. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Une page se tourne dans l’histoire de PriceMinister

  1. Richard F. dit :

    Et Pierre K., il devient quoi ? Il ne commente pas ? Il part déçu ?

    • Bruno Rabreau dit :

      Je ne vois pas beaucoup de progrès depuis 4 ans, mais le site fonctionne toujours aussi bien, sans plus : il est toujours mono-lingue et engrange des commissions un peu trop élevées par rapport à la prestation offerte au vendeur. D’autre part, il y a des milliers de doublons et beaucoup d’erreurs dans les fiches, mais tout a été si vite que je comprends bien qu’il soit devenu difficile de tout contrôler comme avant. Enfin, le système de notation est trop laxiste, une notation basée sur les trois derniers mois serait plus judicieuse, car par exemple moi qui ait plus de 2.000 ventes, je peux me permettre d’être un mauvais vendeur sans voir ma moyenne baisser sensiblement, ce qui ne serait pas le cas avec une notation sur les performances récentes.
      Mais mises à part ces critiques que j’espère constructives, je suis content de travailler avec Price-Minister depuis plus de 10 ans, mais je remarque que mes ventes augmentent plus vite sur mes autres boutiques (Gemm, Discogs, CDandLP et Musicstack) c’est sans doute dû à la mode du vinyle que Price-Minister traite comme un parent pauvre alors que c’est le support qui génère en ce moment le plus de profits.

      • PriceMinister dit :

        Bonjour,

        Merci pour ces retours. Pourtant, depuis 4 ans énormément de choses ont évoluées !!! Par exemple, n’avez-vous jamais vu parler des Super Points ? Des Super Boutiques ? Des statuts Platinum, Gold, Silver ? N’avez-vous jamais vu les campagnes thématiques partout sur le site ? Etc… Il s’en est passé des choses depuis tout ce temps :) .

        Dans tous les cas merci pour votre témoignage. Certaines de vos propositions ne sont pas applicables à notre système mais il est toujours bon d’avoir des retours clients et nous sommes là pour vous offrir le meilleur outil possible qui contente le plus de monde possible.

        A bientôt !

        • Bruno Rabreau dit :

          Je n’ai pas été assez clair, ma critique concerne uniquement la vente de mes disques vinyles, car en tant qu’acheteur, je suis pleinement satisfait de l’évolution de Price-Minister et je profite de tous les nouveaux avantages que vous proposez, merci.

  2. Pierre Krings dit :

    Pas du tout. Bien au contraire. C’était une expérience extraordinaire, y compris la période Rakuten ces quatre dernières années, à laquelle j’ai pris beaucoup de plaisir. Pour le reste, je n’ai jamais recherché la notoriété. C’est un choix personnel et assumé. J’ai réservé mes commentaires aux salariés de PriceMinister et aux gens que je pratiquais en direct. Pour ce qui est de l’extérieur, j’adhère complètement et je n’ai pas grand chose à ajouter publiquement aux propos de mes comparses. Olivier est clairement la meilleure personne pour reprendre le flambeau et le hisser plus haut encore. Aucune amertume ou désaccord dans ce départ donc. Uniquement de la fierté, et le plaisir de laisser PriceMinister en bonnes mains avant d’aller vaquer à de nouveaux projets.

  3. JimF dit :

    Bon courage à Olivier Mathiot !

  4. Clement dit :

    Est ce que les earnouts demandaient 4 ans de présence? Bizarre qu on annonce 2 départs le même jour!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>