Liquidation Des Régimes Matrimoniaux Stéphane David

Note : 0 Soyez le premier à donner un avis

  • 48,30 €
  • Comme Neuf
  • + 8,05 € (frais de port)

Vendu par yelle

Super Points 49 Super Points soit 0,49 € de réduction sur vos prochains achats  (?)

Note du vendeur : 4,7/5 pour 109 ventes

Commentaire vendeur : Ouvrage très complet

Voir le détail de l'annonce - Voir les modes d'expédition - Poser une question - Négocier le prix
  • 15€ de remise sur votre 1ère commande avec 1euro.com

    15€ de remise sans minimum d'achat sur votre 1ère commande et ouverture définitive avec le code promo 1euro.com: 15EPRICE


    Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

  • Livraison garantie par PriceMinister et Service Clients à votre écoute (?)
Vous aimez ce produit ?
Vendez le vôtre
  • - 31%

Ajouter à ma liste

Prix d'origine :  70,00 € - 31 % d'économie

  • Livre - Stéphane David - 09/02/2011 - Relié

Résumé :La liquidation des intérêts patrimoniaux des époux s¿avère bien souvent une opération délicate. Il convient avant tout de déterminer de quel régime de communauté les époux dépendent...

  • Tweet this

    Partagez sur Twitter

  • Encore plus d'options

PUBLICITÉ

1 vendeur pour Liquidation Des Régimes Matrimoniaux de Stéphane David

Astuce ! Recevez une alerte e-mail dès qu'un vendeur dépose une annonce à votre prix : Créer une alerte prix

 
Dans votre région

Avis sur "Liquidation Des Régimes Matrimoniaux de Stéphane David" - Livre

Note : 0 0 avis sur Liquidation Des Régimes Matrimoniaux de Stéphane David - Livre

Gagnez jusqu'à 1000 € en donnant votre avis

Edito

  • Auteur(s) : Stéphane David - Alexis Jault
  • Editeur : Dalloz-Sirey
  • Collection : Dalloz Référence
  • Parution : 09/02/2011
  • Nombre de pages : 271
  • Nombre de livres : 1
  • Expédition : 694
  • Dimensions : 26.00 x 18.00 x 2.00

Résumé :
La liquidation des intérêts patrimoniaux des époux s¿avère bien souvent une opération délicate. Il convient avant tout de déterminer de quel régime de communauté les époux dépendent : communauté légale ou conventionnelle, séparation de biens, participation aux acquêts. À partir de cette classification, les comptes vont s¿opérer différemment. Par exemple, si les époux sont mariés sous le régime de la communauté légale, trois opérations, techniquement distinctes, devront être réalisées : la liquidation du régime matrimonial stricto sensu, la liquidation des créances entre époux (calcul des reprises et récompenses) et la liquidation des comptes d¿indivision (valorisation et paiement des créances entre époux). Opérations toutes complexes qui nécessitent une technique à acquérir pour parvenir à un résultat sans faille et le moins conflictuel possible entre les époux. Cet ouvrage, pédagogique et orienté totalement vers la pratique, contient des exercices après chaque exposé détaillé des principes applicables dans ce domaine, et se fonde sur une jurisprudence fournie. Il constitue une aide précieuse pour le professionnel, notamment l¿avocat, dont le rôle est de plus en plus accrû en matière de liquidation avec les conséquences que cela peut emporter sur le plan de la responsabilité professionnelle.

Biographie:
Stéphane David est expert judiciaire près la cour d'appel de Paris, maître de conférences à l'université Paris-Est et directeur de sessions de formation à l'ENM. Rédacteur au sein de la revue Al famille, il est également co-auteur, dans la même collection, de l'ouvrage Droit et pratique du divorce, et assure de nombreuses formations en droit patrimonial de la famille auprès des avocats, des notaires et des magistrats. Alexis Jault est Docteur en droit.

Sommaire:
PRELIMINAIRE A LA LIQUIDATION DU REGIME MATRIMONIAL - LA LIQUIDATION DU REGIME MATRIMONIAL DE LA COMMUNAUTE LEGALE - LA LIQUIDATION D'UN REGIME DE COMMUNAUTE CONVENTIONNELLE - LA LIQUIDATION DU REGIME MATRIMONIALE DE LA SEPARATION DE BIENS

  • LA LIQUIDATION DU REGIME MATRIMONIAL DE LA PARTICIPATION AUX ACQUETS

Forum sur Liquidation Des Régimes Matrimoniaux de Stéphane David

Aucune discussion en cours.

Les internautes ont aussi cherché