Random access memories Daft Punk

Note : 4.2 136 avis  -  Déposer un avis

  • 4,17 €
  • Très Bon Etat
  • + 2,95 € (frais de port)

Vendu par fifiinfrance

Super Points 5 Super Points à cumuler lors de cet achat  (?)

Note du vendeur : 4,9/5 pour 310 ventes

Voir le détail de l'annonce - Voir les modes d'expédition - Poser une question - Négocier le prix
  • Bénéficiez d'une extension de garantie (?)
  • Payez en plusieurs fois avec 1euro.com. Voir nos facilités de paiements

    Payez vos achats en 3, 5, 10 ou 20 fois en petites mensualités ou au comptant avec 1euro.com.


    Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.


  • Livraison garantie par PriceMinister et Service Clients à votre écoute (?)
Vous aimez ce produit ?
  • - 78%

Ajouter à ma liste

Prix d'origine :  18,85 € - 78 % d'économie

  • CD Album - Daft Punk - Sony Music - 20/05/2013

Rarement un album aura été aussinattendu et...aussi machiavéliquementnmarketé. Le quatrième album studio du duo parisien, icône de lanfameuse French...

  • Tweet this

    Partagez sur Twitter

PUBLICITÉ

42 vendeurs pour Random Access Memories - Daft Punk

Astuce ! Recevez une alerte e-mail dès qu'un vendeur dépose une annonce à votre prix : Créer une alerte prix

 
Dans votre région

Avis sur "Random Access Memories - Daft Punk" - CD Album

Note : 4 136 avis sur Random Access Memories - Daft Punk - CD Album

Gagnez jusqu'à 500 € en donnant votre avis

Descriptif et Titres

Rarement un album aura été aussinattendu et...aussi machiavéliquementnmarketé. Le quatrième album studio du duo parisien, icône de lanfameuse French Touch, semblait être devenu une chimère irréalisable. Mais ce dont leurs admirateurs ont rêvé,nThomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo, petits malins devantnl'Éternel, l'ont fait : ramener le disco seventies au goûtndu jour, version électro futuriste. nnn

Avant de se lancer dans un quelconque récit autour de ce disque qui divise avant même sansortie (les robots de Daft Punk ont toujours été trop rutilants etnbling-bling pour être vrais), il est bon de préciser que le duo nens'est jamais caché de piocher allégrement dans ses artistesnpréférés de toujours. De George Benson à Dave Carter, de BriannWilson à Jeff Mills. En témoigne le morceau « Teachers »nprésent dans le premier opus des Daft Punk, Homework.nCet aveu ne datant pas d'hier, est-il vraiment utile de bouder sonnplaisir en pleurant les idoles pillées par le duo ? Ce sont desnpunks idiots,nvoilà tout.

nnnRandom Access Memories,nqui porte décidément bien son nom et fait honneur au sens inné denla titraille de Daft Punk, commence avec le manifeste funky de « GivenLife Back to Music ». Ici,nl'ambiance est celle d'une boîte de nuit surchauffée du NewnYork alternatif de la fin des années 1970. Évoquant le Sexualitynde SébastiennTellier, « ThenGame of Love » estnun slow sensuel au vocodeur typiquement daftpunkien. « Giorgionby Moroder » oùnle producteur italien raconte ses débuts avec une fausse naïveténmais une véritable émotion, est un morceau phare de l'album. Écrit dans la pure tradition du disco mais flirtant rapidement avecnl'expérimental, il rend à César ce qui est à César. Après lanrespiration de « Within »,njoli morceau au piano de Chilly Gonzalez, Julian Casablancas prend lenrelais dans la catégorie des invités V.I.P. nnn

nnnOr,« InstantnCrush » estnla déception de l'album : alors qu'il semble débordernd'énergie, le chanteur des Strokes est passé à la moulinettend'un vocodeur impitoyable. Heureusement, Pharrell Williams bénéficie d'unnmeilleur traitement sur « LosenYourself to Dance »net un « GetnLucky » aungroove imparable. Entre temps, c'est le grand songwriter américainnPaul Williams qui se prête au jeu de « Touch ».nUne électronique aquatique tout en profondeur, sertie de choeursnd'enfants et de paroles plus saisissantes qu'elles n'en ont l'air :n« Touch,nsweet touch, you almost convinced me, I need something more, I neednsomething warm ».nComme les Daft Punk, qui revendiquent l'approche analogique denl'album et la quasi-absence de sample.

nnn« Beyond »ns'avère une autre ballade digne du duo, décidément d'humeurnromantique, puis l'instrumental « Motherboard »,nmalgré une intro à la Curtis Mayfield, s'enfonce avec délicesndans un trip (post ?) new age hypnotisant. « Fragmentsnof Time »ninvite Todd Edwards sur le morceau le plus classique dans le genre electro-pop mutine de l'album. Nul besoin d'être amateurnd'Animal Collective pour apprécier le son direct et efficace den« Doin' itnRight »nchanté par Panda Bear : mélodieux, accessible, son chantndynamise cette excellente composition. Enfin, l'apothéose den« Contact »nest une intense odyssée spatiale électro-expérimentalo-psyché-rock à la limite du noisy. Ces soixante-treize minutes écoulées,nl'auditeur (convaincu ou non) n'a qu'une envie :nrecommencer.

nnnRéconcilier les sons d'un futurnimaginaire et d'un passé fantasmé tout en collant résolument auxndésirs et à l'air du temps d'aujourd'hui, voilà le belnexploit de Daft Punk. Bravissimo, comme pourrait dire Giorgio Moroder.

Copyright 2015 Music Story Rosemont Sophie

Disque 1

PisteDurée
1 Give Life Back to Music 00:04:34
2 The Game of Love 00:05:21
3 Giorgio by Moroder 00:09:04
4 Within 00:03:48
5 Instant Crush 00:05:37
6 Lose Yourself to Dance 00:05:53
7 Touch 00:08:18
8 Get Lucky 00:06:07
9 Beyond 00:04:50
10 Motherboard 00:05:41
11 Fragments of Time 00:04:39
12 Doin' it Right 00:04:11
13 Contact 00:06:21