Education Et Cultures - Du Début Du Xiie Siècle Au Milieu Du Xve Siècle Colette Beaune

Note : 4 1 avis  -  Déposer un avis

Prix d'origine :  19,82 €

Résumé :L'éducation religieuse et morale est due à tous les enfants mais l'accès à la culture intellectuelle est fonction au Moyen Age du rôle que chacun doit jouer dans la société et donc variable suivant l'état (clerc ou laïc), la profession ou le sexe.Entre le début du XIIe s. et le milieu du XVe s., les savoirs s'accrurent, de nouvelles sciences apparurent enseignées par un...


  • Payez en plusieurs fois avec 1euro.com. Voir nos facilités de paiements

    Payez votre commande en 3 fois par carte bancaire. Disponible dès 90 € d'achat

    Payez vos achats en 3, 5, 10 ou 20 fois en petites mensualités ou au comptant avec 1euro.com.


    Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.


Soyez informé(e) par e-mail dès l'arrivée de cet article

Aucun vendeur ne propose ce produit

Vous aimez ce produit ?
Ajouter à ma liste
  • Tweet this

    Partagez sur Twitter

PUBLICITÉ
 
Dans votre région

Avis sur "Education Et Cultures - Du Début Du Xiie Siècle Au Milieu Du Xve Siècle de Colette Beaune" - Livre

Note : 4 1 avis sur Education Et Cultures - Du Début Du Xiie Siècle Au Milieu Du Xve Siècle de Colette Beaune - Livre

Gagnez jusqu'à 500 € en donnant votre avis

Edito

  • Auteur(s) : Colette Beaune
  • Editeur : Sedes
  • Collection : REGARDS SUR L'HISTOIRE
  • Parution : 05/03/1999
  • Nombre de pages : 366
  • Nombre de livres : 1
  • Expédition : 635
  • Dimensions : 24.00 x 17.60 x 2.10

Résumé :
L'éducation religieuse et morale est due à tous les enfants mais l'accès à la culture intellectuelle est fonction au Moyen Age du rôle que chacun doit jouer dans la société et donc variable suivant l'état (clerc ou laïc), la profession ou le sexe.

Entre le début du XIIe s. et le milieu du XVe s., les savoirs s'accrurent, de nouvelles sciences apparurent enseignées par un réseau renouvelé d'écoles urbaines puis d'universités. La culture savante latine forma les cadres de l'Eglise et de la société, culmina dans la théologie de Thomas d'Aquin avant d'opter en Italie pour l'humanisme.

Parallèlement la culture en vulgaire du monde laïc accéda à l'écriture ; sermons, images des vitraux, gestes des liturgies furent-ils des passerelles entre les deux mondes ? Deux milieux s'avérèrent particulièrement favorables à l'osmose culturelle ; la cour où clercs et chevaliers entouraient le prince et la ville où notaires, médecins ou marchands hésitaient entre pratique et culture écrite.

A partir des années 1350, la multiplication des écoles primaires comme des petites bibliothèques marque l'apparition d'un rapport plus étroit et généralisé à l'écrit. Seuls restent aux marges du consensus éducatif et culturel ceux dont la littera est contestée (Juifs), mauvaise (les hérétiques) ou suspecte (les femmes ou certains milieux populaires).

Biographie:
Colette Beaune, professeur à Paris X-Nanterre, est spécialiste d'histoire des mentalités et d'histoire politique. Elle a publié de nombreux travaux dont le livre Naissance de la nation France est le plus connu.

Sommaire:

  • PERMANENCES
  • Enfance et adolescence face à l'éducation
  • Ecrit et oral au XIIe-XIIIe siècle

LA CULTURE DES LITTERATI
  • La Renaissance du XIIe
  • Le XIIe : moines, écoles et culture
  • Le XIIe : la croissance des écoles urbaines
  • Le XIIIe : universités et studia mendiants
  • Le XIIIe : formes et contenu de la culture universitaire
  • Les XIVe et XV : le monde universitaire
  • Les XIVe et XVe : les petites écoles
  • Les XIVe et Xve : livres, bibliothèques et lecteurs
  • Les XIVe et Xve : l'humanisme d'une renaissance à l'autre

LA CULTURE DES ILLITERATI
  • Parler aux laïcs : la prédication, l'image, le geste
  • La culture urbaine
  • Entre culture savante et pratique : les juristes
  • Entre culture savante et pratique : les médecins
  • Education et culture chevaleresques
  • Les cours et la politisation de la culture
  • L'éducation du prince
  • Artisans, architectes et artistes
  • Les cultures de minorités : le judaïsme
  • Les cultures de minorités : les hérétiques
  • Y a-t-il une éducation et une culture féminine ? Culture populaire ou culture partagée ?

Les internautes ont aussi cherché