Biographie John Coltrane : John Coltrane est né à Hamlet (Caroline du Nord). Le père de Coltrane meurt en 1939 d'un cancer de l'estomac, sa mère est obligée de s'installer à Atlantic City et Coltrane reste jusqu'à la fin de sa scolarité à High Point. En 1943 il va à Philadelphie travailler à l'usine tout en étudiant à l'Orstein Music School.

Coltrane aborde la musique par l'apprentissage du « saxhorn » en mi bémol, puis apprend la clarinette, et, sous l'influence de Johnny Hodges, il change à l'âge de 15 ans pour le saxophone alto. Ce n'est qu'à son entrée en 1948 dans le groupe d'Eddie « Cleanhead » Vinson, qu'il prend le ténor.

Avant Miles (1926-1955)

En 1954 il entre dans le groupe de Johnny Hodges, puis Jimmy Smith l'embauche en 1955. En octobre, il se marie avec Naima Grubb, alors mère isolée avec sa fille Syeeda.

La scène jazz à Philadelphie est alors très importante et beaucoup de musiciens en viennent comme Benny GolsonRay Bryant, Red Garland, McCoy TynerLee Morgan. Benny Golson et John Coltrane travaillent leurs instruments et se produisent parfois ensemble. John Coltrane fit son premier enregistrement commercial avec Dizzy Gillespie, lors d'une séance à Detroit pour le label du trompettiste, Dee Gee Records. Coltrane effectue un solo sur « We Love to Boogie » ; jusqu'en 1955 ce sera le seul enregistrement disponible du ténor.

L'addiction de Coltrane à l'héroïne et à l'alcool est en partie responsable des années qu'il passe alors dans l'ombre avant d'entrer dans le quintet de Miles Davis, une dépendance dont Coltrane eut beaucoup de mal à se libérer.

Miles, Monk etc?(1955-1960)

Il rejoint le groupe de Miles Davis le 27 septembre 1955 à Baltimore. A cette période Davis est sous contrat avec Prestige mais George Avakian, producteur pour Columbia réussit à trouver un accord avec Bob Weinstock et le quintet enregistre pour les deux labels à la condition que Columbia ne publie les enregistrements qu'après la fin du contrat avec Prestige. Les albums Prestige sont  Miles, Workin' , Steamin' et Cookin'. Cette première séance pour Columbia, ajoutée aux séances du 5/6 et du 10/9/1956, constitue l'album ?Round About Midgnight (mars 1957). Miles Davis était revenu sur le devant de la scène lors du festival de Newport en 1955 avec précisément ce même fameux thème co-composé par Thelonious Monk, « 'Round Midnight ».


Les années Prestige


Parallèlement Coltrane débute sa carrière de leader. Il signe avec Prestige et le 31 mai 1957 enregistre en sextet. Thelonious Monk après avoir été le témoin d'une altercation entre Coltrane et Miles, propose à Coltrane de travailler avec lui. Cette collaboration est cruciale dans le développement de Coltrane, mais elle est malheureusement peu documentée. Les séances en studio sont réparties sur plusieurs disques : chez Riverside, Thelonious Himself, Monk's Music, Thelonious Monk with John Coltrane chez Jazzland.

En janvier 1958 Coltrane est réintégré dans le Quintet de Miles qui devient dès lors un sextet car Miles conserve Cannonball Adderley à l'alto. Red Garland est au piano, il sera remplacé plus tard par Bill Evans et Wynton Kelly. Philly Joe Jones est aussi de retour, puis sera également remplacé par Jimmy Cobb. Deux albums témoignent de l'intense créativité de cet ensemble : Milestones et Kind of Blue, qui font partie des sommets de la discographie de Miles et de Coltrane.

Au printemps 1957 Coltrane décide de faire « cold turkey », c'est à dire de se libérer de la drogue sans l'aide de médicaments de substitution ou d'accompagnement médical.

Vers l'Amour Suprême (1959-1964)

Il décide alors de quitter le groupe de Miles Davis après la tournée européenne de 1960. C'est de cette époque que date les premiers signes d'incompréhension de la part du public et de certains critiques. Coltrane est sifflé lors du concert à l'Olympia en 1960, il prend ses distances et le 15 janvier 1959 commence à enregistrer pour Atlantic.

Jusqu'en mai 1960 le personnel de son groupe variera. Enfin le 3 mai 1960 Coltrane constitue en quintet pour un engagement au Jazz Gallery. Il pense recruter McCoy Tyner, Elvin Jones et Art Davis mais doit finalement se reporter sur Steve Kuhn, Steve Davis et Pete La Roca. Tyner remplace Kuhn un mois plus tard et Elvin Jones intègre le groupe en septembre.

Le premier disque publié est Giant Steps, issu de la séance  du 5 mai 1959. le titre éponyme est une étape importante de l'histoire du jazz, une étape redoutée par les instrumentistes qui s'y attaquent lors de leur formation. Cette composition demande virtuosité et habileté harmonique.

Le 21 octobre 1961 Coltrane enregistre un autre chef-d'oeuvre : « My Favorite Things ». Cette fois ci il ne s'agit pas de jusqu'auboutisme tonal mais d'ouverture modale. Le standard de Rodgers et Hammerstein est ré-harmonisé en utilisant deux accords en ostinato joués par Tyner. Comme Miles Davis l'a fait avec Kind of Blue, Coltrane tente de donner plus de liberté d'invention mélodique au soliste.

Le contrat avec Atlantic se termine par l'enregistrement du disque Olé sur lequel Coltrane sort de la formation en quartet avec l'ajout d'Eric Dolphy et de Freddie Hubbard, ainsi que d'une deuxième basse. Parallèlement à cette séance du 25 mai 1961 Coltrane commençait à enregistrer pour la marque Impulse et deux jours à peine avant la séance d'Olé les 19 musiciens de l'orchestre de Coltrane enregistrent Africa/Brass. Toujours en 1961 il rencontre Ravi Shankar et travaille avec lui.

Jusqu'aux collaborations avec les musiciens de la « New Thing » (Archie Shepp, Pharaoh Sanders) et le groupe incluant Alice Coltrane sa seconde épouse, Coltrane alterne disques avec son quartet « classique » et projets avec des personnalités a priori éloignées de l'esthétique Coltranienne. En septembre 1962 il enregistre un superbe disque avec Duke Ellington et en mars 1963 un autre tout aussi beau avec le chanteur Johnny Hartman. Coltrane ménage son public aussi, en publiant des disques comme Ballads.

L'espace interstellaire (1964-1967)

A Love Supreme est un sommet de la musique en général, Coltrane y a mis toute son âme, sa passion, son art. Cet album est à l'image de ses préoccupations musicales et spirituelles Des préoccupations que l'on retrouve dans beaucoup des titres de l'époque : « Meditations », « Song of Praise », « Dear Lord », « Amen », « Serenity »« Om ».

McCoy Tyner quitte Coltrane en 1965, bientôt suivi par Elvin Jones peut-être fatigué de devoir partager la scène avec Rashied Ali. Alice Coltrane prend la place de Tyner, les formations se diversifient des plus foisonnantes comme sur les albums Infinity  ou Kulu Se Mama aux plus sobres, comme ce duo avec Rashied Ali sur « Interstellar Space ». Jack DeJohnette, Donald Garrett, Don Ayler, Albert Ayler, Pharaoh Sanders entre autres participent aux albums entre 1966 et 1967.

Le 23 avril 1967 Coltrane joue pour l'ouverture du Olatunji Center of African Culture. Il meurt le 17 Juillet 1967 des suites d'un cancer du foie.

Copyright 2012 Music Story Pierre-Emmanuel Seguin

PUBLICITÉS